Archive for Mignardises salées

Comment utiliser les chutes de pâte feuilletée ?

Réaliser des torsades épicées au fromage :

  • pâte feuilletée (chutes d’une autre recette)
  • fromage râpé (comté, par exemple)
  • épices (curry ou paprika)

Préchauffer le four à 180°.
Découper la pâte feuilletée en lamelles.
Parsemer du fromage râpé sur les lamelles de pâte.
Saupoudrer de curry (ou paprika).
Rouler chaque bande sur elle-même de manière à réaliser une torsade..
Recouvrir la plaque du four d’une feuille de papier sulfurisé.
Disposer les torsades sur le papier sulfurisé.
Enfourner à 180° pendant environ 15 minutes.
Déguster chaud avec une salade ou au moment de l’apéritif.

Talmouses en tricorne

Pour 8 talmouses :

Réaliser une sauce Mornay (béchamel au fromage).

  • 80 g de Comté
  • 50 g de beurre
  • 40 g de farine
  • 40 cl de lait
  • 2 jaunes d’œufs

Clarifier deux œufs (séparer les blancs des jaunes).
Réserver les jaunes (les blancs pourront être utilisés pour une autre recette).
Dans une casserole, faire fondre le beurre sans coloration.
Ajouter la farine en une fois et bien mélanger.
Sans cesser de remuer, faire cuire le roux blanc doucement pendant une minute.
Verser le lait froid sur le roux chaud.
Mélanger à l’aide d’un fouet.
Sans cesser de remuer, faire cuire la béchamel pendant 2 minutes.
Ajouter les jaunes d’œufs à la sauce et bien mélanger.
Ajouter ensuite le fromage râpé et du sel.
Remuer à nouveau.
Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
Verser la sauce dans un grand plat.
Recouvrir le plat d’un film alimentaire.
Faire refroidir la sauce Mornay au réfrigérateur (ou congélateur).

Former, garnir et cuire les talmouses.

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 1 jaune d’œuf pour la dorure
  • Sel

Clarifier l’œuf (séparer le blanc du jaune).
Réserver le jaune (le blanc pourra être utilisé pour une autre recette).
Sur le plan de travail, étaler la pâte feuilletée.
À l’aide d’un emporte-pièce ou d’un bol retourné, détailler 8 cercles de pâte.
Détailler également 8 cercles de 1,5 cm de diamètre.
Sur chaque grand cercle de pâte, déposer une grosse cuillerée de sauce Mornay froide.
À l’aide d’un pinceau, humidifier légèrement le contour du cercle.
Souder la pâte de manière à former 3 cornes.
Ajouter les petits cercles de pâte sur le haut de la talmouse en guise de soudure.
Pincer les bords de chacune des talmouses pour bien les fermer.
À l’aide d’un pinceau appliquer en deux fois la dorure sur chacune des talmouses.
Le réserver au réfrigérateur pendant 30 minutes.
Préchauffer le four à 220°.
Enfourner les talmouses à 220° pendant 5 minutes, puis baisser le four à 180° pendant 20 minutes.
Sortir les talmouses du four et les servir accompagnées d’une salade verte.

Feuilletés roulés à la tomate

Pour environ 30 pièces :

  • 1 pâte feuilletée
  • 10 cl de coulis de tomates
  • 200 g de comté râpé
  • Origan

Dérouler la pâte sur le plan de travail.
Répartir le coulis de tomate sur le dessus de la pâte.
Saupoudrer d’origan.
Ajouter le fromage râpé.
Couper la pâte dans le milieu.
Rouler chacun des deux morceaux.
Réserver les rouleaux dans du papier film pendant une heure au congélateur.
Préchauffer le four à 180°.
Recouvrir la plaque du four d’une feuille de papier sulfurisé.
Sortir la préparation du congélateur.
Découper des rondelles d’1 centimètre d’épaisseur.
Déposer les rondelles en quinconce sur le papier sulfurisé.
Enfourner pendant 15 minutes.
Sortir du four et servir.

Terrine de campagne au piment

Pour 6 terrines en verre de 250 g :

  • 350 g d’échine de porc
  • 300 g de gorge de porc
  • 200 g de foie de porc
  • 12 g de sel
  • Poivre
  • 1 point de piment de Cayenne
  • 2 échalotes (50 g)
  • 2 brins de thym
  • 2 gousses d’ail (10 g)
  • 2 œufs entiers
  • 2 cl de cognac
  • 1 cuillerée à café de maïzena
  • 2 feuilles de laurier

Laver soigneusement les terrines et les laisser sécher.
Plonger les rondelles en latex dans de l’eau bouillante.
Peler les échalotes.
Peler l’ail et en ôter le germe.
Passer les ingrédients au hachoir à viande : porc, foie, ail et échalotes.
Ajouter à la préparation les œufs entiers, la maïzena, le sel, le piment, le cognac et les feuilles de thym.
Mélanger.
À l’aide d’un entonnoir à confiture, remplir les terrines en verres.
Disposer sur le dessus de chaque terrine, un tiers de feuille de laurier.
Fermer soigneusement chaque terrine avec une rondelle en latex.
Disposer les terrines dans le fond d’une grande marmite afin de les stériliser.
Recouvrir les terrines d’eau.
Porter à ébullition et laisser frémir pendant 90 minutes.
Laisser tiédir puis sortir les terrines de l’eau.
Les essuyer et les réserver dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Terrine aux noisettes et quatre épices

Pour 8 terrines en verre de 250 g :

  • 400 g d’échine de porc
  • 400 g de gorge de porc
  • 200 g de foies de volaille
  • 15 g de sel
  • 1/3 de cuillerée à café de quatre-épices
  • 1 oignon (120 g)
  • 2 échalotes (50 g)
  • 2 brins de thym
  • 3 gousses d’ail (15 g)
  • 1 œuf entier
  • 3 cl de muscat
  • 125 g de noisettes émondées
  • 1 cuillerée à café de farine

Laver soigneusement les terrines et le laisser sécher.
Plonger les rondelles en caoutchouc dans de l’eau bouillante.
Hacher grossièrement les noisettes à l’aide d’un couteau et les réserver.
Peler les oignons, les couper en quatre et les réserver.
Peler les échalotes.
Peler l’ail et en ôter le germe.
Passer les ingrédients au hachoir à viande : porc, foies, oignons, ail et échalotes.
Ajouter à la préparation l’œuf entier, la farine, le sel, les épices, le muscat, les feuilles de thym et les noisettes.
Mélanger.
À l’aide d’un entonnoir à confiture, remplir les terrines en verres.
Fermer soigneusement chaque terrine avec une rondelle en caoutchouc.
Disposer les terrines dans le fond d’une grande marmite afin de les stériliser.
Recouvrir les terrines d’eau.
Porter à ébullition et laisser frémir pendant 90 minutes.
Laisser tiédir puis sortir les terrines de l’eau.
Les essuyer et les réserver dans un endroit frais à l’abri de la lumière (cave, grenier).

Cake aux noix et roquefort

Pour 6 personnes :

  • 250 g de farine
  • 150 g de roquefort
  • 100 g de gruyère râpé (ou comté)
  • 60 g de noix
  • 15 cl de lait
  • 4 œufs entiers
  • 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 sachet de levure chimique
  • 15 g de beurre (pour le moule)
  • 1 cuillerée à café de sel
  • Poivre

Préchauffer le four à 180 °C.
Beurrer et fariner un moule à cake.
Peser tous les ingrédients.
Concasser les noix et les réserver.
Émietter le roquefort et le réserver.
Râper le gruyère et le réserver.
Dans le bol d’un robot, mélanger la farine avec la levure, le sel et du poivre.
Ajouter les œufs entiers un à un.
Incorporer ensuite progressivement l’huile d’olive et le lait.
Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
Ajouter à la pâte homogène, les noix et les fromages.
Mélanger délicatement à nouveau.
Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
Verser la préparation dans le moule à cake beurré et fariné.
Faire cuire au four à 180° pendant 45 minutes.
À la sortir, emballer le cake dans un papier film.
Cette précaution permet d’obtenir un cake très moelleux.
Le laisser refroidir puis le servir en tranche avec une salade verte.
Ce cake peut aussi accompagner un apéritif.

Tomates cerise aux graines de pavot (ou de sésame)

Cette recette est simple à réaliser à condition de respecter précisément les proportions.

Par ailleurs, il est impératif de travailler prudemment, car le caramel est extrêmement brûlant.

Pour environ 40 pièces :

  • 200 g de sucre en poudre
  • 70 g d’eau froide (soit 35 % du poids du sucre)
  • 60 g de sirop de glucose (soit 30 % du poids du sucre)
  • 40 tomates cerise
  • 1 tasse de graines (pavot ou sésame)
  • 40 bâtonnets en bois (cure-dents)

Préparer tous les ingrédients.
Se munir d’un thermomètre de cuisson.
Préparer un grand saladier d’eau froide qui sera utile pour baigner la casserole une fois que le caramel sera à la bonne température afin d’en stopper la cuisson.
Laver les tomates cerise.
Piquer un cure-dents dans chacune des tomates cerise.
Le réserver dans un plat.
Disposer les graines (sésame ou pavot) dans un bol.
Dans une petite casserole, disposer le sucre en poudre.
Ajouter l’eau froide.
Faire bouillir.
Quand le sucre bout, ajouter le sirop de glucose.
Faire cuire le caramel jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 145°.
Retirer la casserole du feu car la température continue de monter et peut rapidement atteindre 160°.
Pour éviter que le caramel ne brûle, il est possible de plonger le fond de la casserole dans un saladier d’eau froide, mais il ne faut pas la laisser car cette précaution qui permet de stopper la cuisson du caramel présente aussi l’inconvénient de le faire durcir rapidement.
Tremper une à une les tomates cerise dans le caramel, puis dans les graines.
Les déposer sur un plat pour le faire refroidir.
Servir avec une boisson apéritive.

Financiers au saumon

Pour 32 financiers :

  • 110 g de farine
  • 40 g de poudre d’amandes
  • 3 blancs d’œufs
  • 100 g de beurre fondu
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 100 g de saumon fumé (tranches ou dés)
  • le jus d’1/2 citron
  • quelques brins d’aneth ciselés
  • sel
  • poivre

Préchauffer le four à 180°.
Dans un saladier mélanger la farine, la poudre d’amande et la levure.
Saler et poivrer.
Battre les blancs d’œufs jusqu’à ce qu’ils moussent un peu.
Les incorporer au mélange précédent.
Ajouter le beurre fondu refroidi.
Mélanger.
Couper le saumon en petits morceaux puis l’ajouter à la pâte.
Ajouter le jus de citron et l’aneth.
Mélanger à nouveau.
Verser la pâte dans des moules à financiers.
Enfournez environ 12 minutes.
Démouler et servir tièdes ou froids.

Mini-feuilletés aux knackis

Pour 24 pièces :

  • 1 paquet de 6 saucisses knackis
  • 1 pâte feuilletée pur beurre
  • 1 œuf entier (pour la dorure)

Préchauffer le four à 200°.
Dérouler la pâte feuilletée sur le plan de travail.
Enrouler les saucisses dans la pâte de manière à les recouvrir.
Réserver les saucisses recouvertes de pâte au réfrigérateur pendant 15 minutes.
À la sortie du réfrigérateur, couper chacune des saucisses recouvertes de pâte en quatre tronçons égaux.
À l’aide d’un pinceau, badigeonner chaque tronçon de dorure (œuf battu).
Les disposer sur la plaque du four recouverte d’un papier sulfurisé.
Enfourner la préparation à 200° pendant 20 minutes.
À la sortie du four, piquer chaque mini-feuilleté avec un cure-dent et les servir accompagnés d’une boisson apéritive.
On peut aussi servir les feuilletés en entrée ou en plat principal accompagnés d’une salade verte.

Gougères

gougeres

Pour 30 gougères (environ) :

  • 12,5 cl d’eau
  • 50 g de beurre
  • 75 g de farine
  • 2 œufs (+ 1 œuf pour la dorure)
  • 50 g de comté râpé (25+25)
  • Une pointe de piment d’Espelette
  • Une pointe de noix de muscade
  • 1/4 de cuillerée à café de sel

Préchauffer le four à 180°.
Dans une casserole, disposer l’eau, le beurre découpé en morceaux et le sel.
Porter à ébullition.
Ajouter aussitôt la farine en une seule fois.
Remuer avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte forme une masse qui se décolle de la casserole.
Remettre la casserole quelques secondes sur le feu doux et remuer continuellement afin de dessécher partiellement la pâte.
Disposer la pâte obtenue dans la cuve d’un robot électrique.
Incorporer quatre œufs progressivement un à un sans cesser de mélanger avec la feuille du robot (réserver le 5e œuf pour la dorure).
Ajouter la noix de muscade et le piment d’Espelette, puis 50 g de comté râpé.
Disposer une feuille de papier sulfurisé sur la plaque du four.
À l’aide d’une poche à douille ou de deux cuillères, déposer des petites billes de pâte en quinconce sur le papier sulfurisé.
À l’aide d’un pinceau, recouvrir les billes de pâte d’œuf battu.
Sur le dessus de chaque bille disposer un peu de fromage râpé.
Enfourner à 180° pendant 40 minutes.
À la sortie du four, disposer les gougères sur une grille avant de les déguster tièdes ou froides.
Les gougères peuvent être servies avec un apéritif ou en entrée accompagnées d’une salade verte.

« Autres recettes